Les Concepts de A à Z

Étude des concepts philosophiques.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Prévention/animosité au café-philo...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
georges

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Prévention/animosité au café-philo...   13/6/2013, 15:40

Bruxelles, le 09 juin 2013

 
Droit de réponse dans l'espace publique

Lettre adressée à Jean Noël, le patron des café-philo de Bruxelles



Concerne : Prévention/animosité au café-philo
 
Bonjour Jean,
 
Je préfère t’écrire pour éviter que mon accent soit la cause de quelques grimaces qui feront contorsionnées ton beau visage. Wink
 
Suite à notre rencontre philosophique sur le thème « Que m’est-il permis d’espérer ? » du 9 juin 2013 à la  Maison du Peuple, animée par Clara si coanimée par Paul, voici ma version des faites ;
 
En étant à ma 3ème intervention, tout près de la fin du débat,  en voulant faire une distinction entre la permission et l’autorité qui la donne,  je me suis permis de ma propre autorité de dire que cette question n’a pas la même résonnance pour les participants et les animateurs du café-philo, par analogie avec mon exemple précédent distinctif entre la Maison du peuple et la Maison Royale. En faisant référence par la suite au commerce inéquitable, concernant le chapeau à la fin du débat, vis-à-vis des autres acteurs-participants qui animent le débat avec leur interventions,  car le travail de l’ensemble n’est pas le travail d’une seule personne.
 
Dans ces conditions, je reposai la question « Que m’est-il permis d’espérer …du café-philo ? » L’animatrice Clara intervient en disant que je suis hors sujet, en échange le coanimateur Paul se lève début avec autoritarisme en utilisant l’impératif « dégage ! …si tu ne dégage pas c’est moi qui sors ! » . Pour lui il a utilisé le verbe sortir, pour moi, en croyant que je ne suis que son chien de compagnie, il a utilisé le verbe dégager. Il ne se rendu pas compte que la Maison du Peuple, agora de l’espace public n’était pas sa propriété privée. Heureusement pour moi, malheureusement pour lui !

Le verbe « dégager »  accompagné  du chantage « si tu ne dégage pas c’est moi qui sors », et voilà voici la réponse pragmatique à la question du jour « Que m’est-il permis d’espérer …du café-philo ? »

A ceci, je lui rappelai que Philippe Voordeker il a commis la même erreur au café-philo du Verre d’eau, et il m’a demandé pardonne après trois ans au Cercle Diogène.
 
Il est donc impensable, mais faisable, qu’un animateur de café-philo pratique le sens étymologique de l’autorité avec amateurisme/autoritarisme en se donnant en spectacle comme exemple, en étant celui qui s’attaque à la personne par manque de contrarguments, vis-à-vis d’une remarque toute à fait pertinente de point de vue philosophique !
 
Si le mépris, le chantage et l’envie d’exclusion  se s’ont manifestés plusieurs fois en force au café-philo,  est-ce peut-être une invitation de leur parts à les débattre que de les pratiquer inconsciemment comme les amoureux du populisme-bourgeois.
 
En conclusion, Jean, je t’en prie avant de te demander, de respecter la charte à l’origine et d’abolir pour tout jour à l’intérieur du café-philo cette pratique commerciale moyenâgeuse-religieuse à la fin du débat, car nul membre de a.s.b.l. café-philo ne se trouve en état de besoin. Les pauvres n’ont pas les moyens d’envoyer leurs progénitures à faire d’étude de philosophie, en ignorant aussi à quoi peut bien servir ses études en société. Si tu ne peux pas utiliser cette pratique commerciale d’une manière équitable (10 eurs pour les spectateurs et du total 50% pour l’animateur et 50%  pour les autres acteurs participants), alors tu ne l’utilise non plus d’une manière inéquitable.

Touts  les philosophes de formation qui pensent que « toute peine mérite salaire », il faut qu’ils expliquent dans le cadre du café-philo, qui et pourquoi, et dans quel but ont-ils été condamné à cette peine pénible à étudier la philosophie ? Et, pourquoi ont-ils de la peine à animer les café-philo ? S’agit-il d’une douleur morale ou  d'un profond sentiment d'insatisfaction (généralement à la suite ou à cause d'un événement déterminé) ? Et, quoi encore ?
 
Veuillez prendre en considération ma critique philosophique (dans le but d’améliorer cette activité via nos relations réflexives) comme témoignage de ma réelle amitié.
 
Georges,
Réanimateur des café-philo
Wink
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Prévention/animosité au café-philo...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» café et fer
» Grains de café ? (famille des trivias)
» Dissertation de Philo TS1
» BAC PHILO:--->LE MEILLEUR
» la philo!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Concepts de A à Z :: 

* Forums de philosophie :: 

* Compte rendu ou commentaire critique

-
Sauter vers: